MAI 2016, L'ADECNAP DISTRIBUE 12 000 TRACTS CHEZ LES RIVERAINS

Au printemps 2016, 12 000 tracts ont été distribués par l'ADECNAP et l'AC2NB (Association Contre les Nuisances à Noisy le Roi & Bailly) sur les zones d’habitation riveraines du couloir de circulation de l’aérodrome de Saint Cyr.
      

- 100 000 habitants des communes sont régulièrement survolés chaque année à basse altitude par 160 000 passages d’appareils (Bailly, Bois-d'Arcy, Elancourt, Fontenay le Fleury, Le Chesnay, Les Clayes sous Bois, Neauphle le Château, Noisy le Roi, Plaisir, Pontchartrain, Rennemoulin, Rocquencourt, Saint-Cyr-l'Ecole, Saint-Nom la Bretèche, Trappes, Versailles, Villepreux). 
 
- Des centaines de milliers de visiteurs du Parc du Château de Versailles subissent également ces dangers et nuisances. 
 
- Des centaines de milliers d’automobilistes, usagers de l’autoroute A12 située en bout de piste sont en situation de danger. 
 
Les survols d’habitations à une altitude inférieure à 1500 mètres sont interdits par l’Arrêté du 10 Octobre 1957. Cette réglementation, qui ne peut pas être respectée en milieu urbain, place les pilotes en infraction systématique…jamais pénalisée. 
Cet aérodrome de loisir a-t-il encore sa place dans une zone urbaine en plein développement?
 
              
 
Pour protéger la vie des habitants au cours des week-ends, les conseils municipaux des communes survolées et les associations de riverains demandent l’arrêt des vols d’entrainement les après-midi des samedis , dimanches et jours fériés d’avril à octobre. 
Comment les autorités (Direction Générale de l’Aviation Civile, Aéroport de Paris) peuvent-elles rester « sourdes » à ces revendications ? 

Nuisances sonores et dangers de chutes d'appareils.

Plage de silence les week-ends et jours fériés.